Prix du Roman d'entreprise et du travail 2017 : la sélection des livres

Hier soir se sont réunis les membres du jury pour découvrir la sélection des ouvrages en compétition pour le du Prix du Roman d’Entreprise et du Travail 2017. Une soirée conviviale riche en débats autour de la littérature et du travail !

Composé de 17 membres représentant les principales organisations syndicales, le monde du droit social et celui de la recherche, le Jury s’est étoffé cette année avec l’arrivée de Yves de Chaisemartin, administrateur du journal Marianne et de Marie-Laurence Bertrand, responsable de la coordination des activités confédérales de la CGT (qui succède à Maryse Dumas, très impliquée dans le prix depuis déjà de nombreuses années).

Le Prix du roman d’entreprise et du travail a été conçu en 2009 par Place de la Médiation. Il est organisé chaque année par Place de la médiation et Technologia. Il récompense un romancier pour ses qualités littéraires et la lucidité de son regard sur le monde du travail. Depuis 2012, le Prix est doté et bénéficie du soutien de la mutuelle UMC et est sponsorisé depuis 2014 par le cercle des DRH européens, représenté par Yves Barou.

Les romans en lice pour le Prix du roman d’entreprise et du travail sont :

Je vais m’y mettre, de Florent Oiseau (Allary Editions)
Brillante, de Stéphanie Dupays (Mercure de France)
Déserteur, de Boris Bergmann (Calmann-Lévy)
Du pin et des larmes, de Philippe Mediavilla (Editions Cairn)
Le grand marin, de Catherine Poulain (Editions de L’Olivier)
Police, de Hugo Boris (Grasset)
Chanson douce, de Leïla Slimani (Gallimard)
Les visages pâles, de Solange Bied-Charreton (Stock)
Le cri, de Thierry Vila (Grasset)
La grande arche, Laurence Cossé (Gallimard)
Désolée, je suis attendue, de Agnès Martin-Lugand (Michel Lafon)
La correction, de Elodie Llorca (Rivages)

fullsizerender

Slimane Kader, lauréat du 7ème prix du roman d’entreprise et du travail pour « Avec vue sous la mer »

 

 

« C’est cool d’avoir un prix même si c’est chelou. Tu fais un taf’ de crevard et on te file une médaille. La vérité j’comprends pas ». Voilà le cri de de victoire lancé mercredi 09 mars devant la ministre du Travail par Slimane Kader, lauréat du 7ème prix du roman d’entreprise et du travail pour son livre « Avec vue sous la mer ». C’est son éditeur qui a lu ce message envoyé par l’auteur depuis son lieu de travail : un paquebot croisant en mer des Caraïbes et décor de ce roman inclassable.

Slimane Kader, raconte, avec un humour décapant, le quotidien de Wam, un enfant du 9-3 embarqué sur un paquebot géant en mer des caraïbes. A travers des escales formatées, on suit son parcours dans les dédales de ce monstre des mers censé vendre du rêve à des passagers plus ou moins fortunés s’octroyant tous les droits, parce qu’ils ont chèrement payé leurs billets. Le client est roi et Wam doit céder à leurs moindres caprices. Il décrit une véritable organisation du travail où se côtoient des dizaines de nationalités, de corps de métiers, d’histoires personnelles.

Roman du travail, roman d’éducation, roman philosophique, « Avec vue sous la mer » est une œuvre unique comme son auteur. Elle donne à découvrir ce que personne ne voit jamais. C’est avant tout un roman humain. A travers cette fiction, l'auteur prouve qu’on peut parler d’univers sombres sans être plaintif et désespéré.

Slimane Kader a obtenu la majorité des voix à l’issue du vote des 16 Jurés ; il succède à Jean-Paul Didierlaurent récompensé en 2015 pour Le Liseur du 6h27 (edition Gallimard).

Remis comme chaque année par la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, celle-ci a déclaré à cette occasion : « La place du travail comme composante majeure d’une identité individuelle et collective, c’est aussi ce que les romans en lice dans cette compétition littéraire mettent en lumière. Ils disent chacun une réalité, décrivent des parcours de vie, voire des aventures professionnelles ».

Quelques photos de la soirée

Et le gagant est.. la remise de prix

Crédit photos: Ministère du Travail/DICOM/Ludovic Le Couster / Picturetank

7ème Prix du Roman d’Entreprise et du Travail 2016

 

Le mercredi 09 mars 2016 à partir de 18h, Mme El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social remettra le 7ème Prix du Roman d’Entreprise et du Travail.

LES FINALISTES

Il y avait 12 ouvrages en lice en septembre ; après lecture et un 1er vote, il ne reste que 4 finalistes que le Jury du PRET devra départager d’ici le 09 mars

 

PRET 2016 finalistes

JURY 2016

Le jury est composé de 19 personnalités issues du monde de l’entreprise, des partenaires sociaux, des sciences humaines et de la littérature.

 

Monique Boutrand,
Secrétaire nationale CFDT cadres
et membre du CESEPhilippe Duport,
Journaliste à France Info
Emission : C’est mon boulotMaryse Dumas,
Ancienne secrétaire confédérale de la CGTVincent de Gaulejac,
Sociologue, Directeur du laboratoire de changement social de l’université de Paris René Diderot, auteur de « Travail, les raisons de la colère » (Le Seuil, 2011)

Hervé Gosselin,
Administrateur général de l’Inspection Général des Affaires Sociales et
Co-directeur pédagogique du Master 2 Droit social de l’Université de Cergy-Pontoise

Jean-Pierre Godefroy,
Sénateur, Président de la Mission d’information sur le mal- être au travail du Sénat (2009)

Frédéric Grivot,
Vice-Président chargé de l’Industrie – CGPME

Michel Ledoux,
Avocat en droit social, spécialiste en santé et sécurité au travail

Philippe Louis,
Président confédéral de la CFTC

Jean-Louis Osvath,
Inspecteur du travail, Président de l’association L611-10

Laurent Rabaté,
Directeur de la protection sociale - UIMMDavid Rousset,
Rédacteur en chef FO HebdoFrançoise Papacatzis,
Responsable de la prévention des risques psychosociaux chez DuPont de Nemours France

Bernard Salengro,
Médecin du travail (CFE-CGC)

Jean-Christophe Sciberras,
DRH Solvay

Emmanuelle Souffi,
Journaliste au magazine Liaisons Sociales

Emilie Trigo,
Attachée de presse à l’UNSA
&
Françoise Def,
Conseillère nationale
Secrétariat général de l’UNSA
Rapporteur et départiteur du Prix

Jean-Frédéric Poisson,
Député des Yvelines,
Rapporteur de la mission d’information sur les risques psychosociaux (2010-2011)
Auteur du rapport sur la pénibilité
au travail

 

En lice pour le Prix du Roman d'entreprise et du travail 2016

Le jury s'est réuni hier soir pour découvrir la sélection du Prix du Roman d'Entreprise et du Travail 2016. Une soirée conviviale où les débats menaient déjà bon train. Le jury accueille eux nouveaux membres cette année : Frédéric Grivot, Vice-Président chargé de l'industrie, CGPME (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises) et Laurent Rabaté, Directeur Protection sociale, IUMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie).

Le Prix du Roman d’Entreprise et du Travail a été créé, en 2009, à l’initiative de Place de la Médiation.
Il est organisé chaque année par Place de la Médiation et Technologia.

Cliquez sur pour télécharger le dossier du PRET 2016 avec le jury, le prix, les lauréats des éditions précédentes...

Sélection 2016 du Prix du Roman d'Entreprise et du Travail :

Capture sélection PRET 2016

 

Jean-Paul Didierlaurent, lauréat du 6ème Prix du Roman d’Entreprise et du Travail pour "Le liseur du 6h27"

 

Le jeudi 12 mars 2015, Jean-Paul Didierlaurent est devenu, avec Le liseur du 6h27 (Editions Au Diable Vauvert), le lauréat de la sixième édition du Prix du Roman d’Entreprise et du Travail, remis par François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et co-organisé par Place de la Médiation, Technologia et l’ANDRH.

Le liseur du 6h27, premier roman de Jean-Paul Didierlaurent, met joliment en scène l’histoire de Guylain Vignolles, célibataire trentenaire préposé au pilon des livres invendus. Chaque jour, cet amoureux des mots sauve quelques pages de la broyeuse et les lit à voix haute dans le RER de 6h27 qui l'emmène à son "boulot de bourreau". Un matin, il découvre une clé USB contenant le journal d'une inconnue qui raconte avec humour et sagesse ses journées de dame pipi. Guylain en tombe amoureux et part à sa recherche.

François Rebsamen : "Ce que raconte Le Liseur du 6h27, c’est aussi la possibilité de rompre ce temps cyclique et de conjurer l’angoisse que peut générer le travail."

Hier soir dans la salle des accords, Jean-Paul Didierlaurent n'en revenait pas de recevoir le Prix. Cet employé d'Orange qui publie son premier roman à 52 ans (avant il n'écrivait que des nouvelles) a même "relu son livre" quand il a appris que son roman faisait partie de la sélection du Prix du Roman d'entreprise et du travail.

Lors de le remise du prix, François Rebsamen a dit : " (...) le roman produit une vérité complémentaire. Et quand il parle du travail, c’est une vérité sur le travail qu’il nous livre : une vérité à hauteur d’homme, (...)

Téléchargez ici le communiqué de presse

Le discours du ministre : http://bit.ly/1NSYqsL

Quelques photos de la soirée REBSAMEN_2015_03_12_Remise 6e prix roman entreprise et travail REBSAMEN_2015_03_12_Remise 6e prix roman entreprise et travail